Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lili Dans le Métro

Brebis égarées?

14 Décembre 2010 , Rédigé par Lili Publié dans #Mystère...

mouton

 

Après le lundi, le mardi... (quand je vous racontais le p'tit prince a dit, c'était pour de vrai!!...), donc, ce matin, c’était le pompon, le top du top, la crème de la crème, appelez cela comme vous voulez, mais une attente de 1h 1/4 sur un quai glacé, ça vous refroidit pour la journée...C'est tout juste si les engelures n'ont pas grignoté mes doigts de pieds.

Non mais, je le crois pas, c'était un gag, non?

 

Récapitulatifs des faits:

Le train de 8h27 a été supprimé, celui de 8h36, retardé puis finalement effacé! Celui de 8h52 avait également du retard et lorsqu'il arrive enfin vers 9h, il était tellement bondé que très peu de personnes ont pu monter. Le suivant était prévu à 9h25. Attente givrée une nouvelle fois dans le froid.

 

Le train arrive, c'est un "court",  trop de peu de wagons disponibles pour absorber le nombre effarant de personnes qui s'était accumulé sur le quai. Impossible de monter! J'ai pris le suivant aux alentours de 9h40.

Là c'était fait, heu frais, je ne sentais plus mes pieds!

 

Vous savez  pourquoi?

 

Pas moi...

 

Mystère... et boule de nerfs!!

 

"Retards vers Melun en raison d'une trop grande attente dans les gares parisiennes."

"Retards et suppressions vers Paris, dû à un problème à Corbeil "

 

Bon, bah quand t'as dit ça, t'as rien dit...


Et nous on bêêêle...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Taupat 18/12/2010 22:38


Il fut un temps ou la SNCF donnait un nom à chacun de ses trains,je crois que maintenant ce sont les voyageurs qui les baptiseront et j'ai ma petite idée ;ça devrait être "désirés"


Lili 27/12/2010 17:48



Désiré.. girouette... évaporé... diaphane... brumeux..., c'est joli non?



Camille 16/12/2010 17:48


Pour aller au boulot, prenez cagoules bonnets boots, on ne sait jamais quand et dans quel état vous arriverez.


Lili 17/12/2010 00:21



Hé oui, chaque jour nous aprtions à l'avzenture... nous ne savons pas ce qui nous attend, c'est une véritable expédition...