Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lili Dans le Métro

Effet Domino

28 Octobre 2008 , Rédigé par Lili Publié dans #Panique en sous sol: O rage! O désespoir!

Vous connaissez le principe ?

Un enchaînement dans lequel la chute d'un élément déclenche les chutes successives d'autres éléments, à la manière de dominos positionnés les uns à côté des autres.

Maintenant à vous…

A huit heures trente du matin, prenez une rame, de métro de préférence, car les stations sont plus rapprochées, vous comprendrez pourquoi dans quelques instants. Puis sélectionnez un wagon.

Insérez à la louche des hommes et des femmes, de tout âge, des adolescents éventuellement mais surtout pas d’enfants, ils sont à l’école à cette heure-ci et vous pourriez rater votre préparation. Donc, une population entre vingt et soixante ans, une population active, « une France qui travaille », « une France qui a de la chance », comme si le travail pouvait être une chance que l’on peut croiser comme cela au petit bonheur. Mais cela est une autre histoire…

Constituez un échantillon exhaustif. Des grands, voire très grands, des petits et même très petits, des chaussures plates et talons hauts, des baskets ou bottes, des blonds, bruns, roux, des chauves et grisonnants. Ajoutez les fortes poitrines, les grands pieds, les poilus, les parfumées à outrance et les pas très propres.

Elargissez les conditions sociales de toutes origines, populaires, classes moyennes, mais attention, évitez les classes supérieures, le goût de cette opération manquerait de réalisme, ces gens-là ne prennent jamais le métro…N'oubliez pas, les costards cravates, les jeans, les tennis ou chaussures vernis, les blousons de coton ou les impers en nylon, les tailleurs ou jupes à volants, les chemises et tee-shirt.

Tous les ingrédients sont à présent réunis, vous pouvez vous lancer.

Vous êtes collé à la vitre de la porte et la rame démarre. Votre voisin, tourne inlassablement son index sur le pourtour du bouton d’ouverture de la porte et cela vous agace, il tourne et tourne, il s’ennuie, ces transports nous font faire des choses tellement idiotes ? Quel effet cela procure ? Vous fulminez, il risque de faire capoter l'expérience…

Ouf, il a cessé son manège!

Vous patientez, vous le savez, ça peut arriver à n’importe quel moment, à tout instant, mais quand ?

Vous lâchez la porte pour vous grattez l’aile du nez qui vous démange depuis quelques minutes. A présent, votre sacoche serrée fermement dans la main gauche et votre main droite déboutonnant votre manteau, devenu superflu dans cette atmosphère surchauffée, vous êtes en situation précaire…

Et soudain, le choc…

Brutal, violent déstabilisant. Le conducteur se serait-il jeté sur le frein de tout son poids? Aurait-il été surpris par un rat traversant les voies?

En pleine vitesse, environ soixante-dix kilomètres par heure, quelle est la distance de freinage? Quelle serait alors l'intensité de la force exercée sur les passagers?

Je vous confie le calcul et reviens à mes dominos…

Le mouvement du contenant c'est dire la rame, cessant brutalement, celui du contenu, les passagers, vous, nous, se poursuit malgré tout. Nos corps sont alors projetés vers l’avant du wagon dans un seul et même mouvement. L’effet domino est en marche. Les uns s’agglutinent sur les autres. Malgré nos gestes désynchronisés, les réactions de chacun sont identiques, résister à la pression, se retenir à quelque chose, à quelqu’un, mais les réflexes sont plus nuancés. Résultat, un conglomérat de bras jambes pieds, des corps les uns contre les autres, les autres sur les uns, les coudes, les sacs, les mains, les cheveux s’emmêlent, s’entremêlent, s’entrechoquent, se disloquent, des cris de douleurs crépitèrent, suivis de clameurs de surprise consternée, d'indignation d’où s’échappent peu à peu quelques  murmures d’excuses.

Ensuite vient l’heure du bilan : des cœurs palpitants, des côtes brisées, des pieds écrasés, des bleus sur la peau, des pincements aux bras, des cheveux arrachés, des poignets tordus…

Les rames de la ligne 1 ont des freins très performants, paraît-il. Je confirme, une prouesse technologique! Le conducteur, en effleurant à peine la pédale, parvient à réussir ce magnifique effet domino avec deux mille personnes. Bravo!

Ligne 1, accrochez vos ceintures

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lili 01/11/2008 16:41

Camille, à deux dans le couloir du wagon, nous n'avons même pas eu la chance d'être retenues par quiconque!!

Lili 01/11/2008 16:30

Merci Eric pour ton commentaire, l'effet domino fonctionne en effet dans les 2 sens sur la ligne 1! Quant aux boutons , c'est vrai que les portes sont automatiques, donc sans bouton, aurais-je subi quelques effets dominos entre mes différents voyages de ligne en ligne??

Eric 29/10/2008 09:45

Et l'accélération aussi n'est pas mal sur les rames de la ligne 1.

A une époque, je prenais cette ligne tous les jours entre Gare de Lyon et Reuilly Diderot, et le conducteur agissait par traitrise : il part de la gare de Lyon et fait une centaine de mètre à faible vitesse pour passer un aiguillage, puis il met la gomme... accrochez vos ceintures !

PS : j'adore jouer avec mon index et le bouton de porte, mais il n'y en n'a pas sur la ligne 1 (de bouton de porte, des index, il y en a 2 fois plus que de voyageurs...)

dib 29/10/2008 08:37

an chaine ment? dos Mi no! cherchez les RER !

Camille 28/10/2008 23:32

On a déjà...testé, mais on était que deux =D