Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lili Dans le Métro

Mars Attaque !

9 Juillet 2008 , Rédigé par Lili Publié dans #J'te raconte pas!

-          Ça y est, lança-t-il désabusé, c’est officiel, on est racheté.

-          Oh merde, c’est qui alors ?

Les deux hommes d'une petite quarantaine d'années, montèrent dans un des wagons de la rame qui s'avançait sur le quai. Le plus grand, avait un sourire rieur et un début de calvitie marquée, il portait en bandoulière une sacoche qui lui barrait la poitrine en plissant sa veste en jean. Le plus petit, un peu maigre à mon goût était rasé de si prêt que des perles de sang grêlaient ses joues pâles. Il tenait à la main un étui de cuir noir contenant probablement un ordinateur portable. Direction bureau pour ces deux-là comme la grande majorité des voyageurs de ce train.

-          C’est le groupe LPgum.

-          Tu t’en doutais, non ?

-          Oui, bien sûr, depuis septembre. Les rumeurs sur les protocoles de vente en cours ont filé bon train. Même si, bien sûr, un démenti a été communiqué, je te raconte pas les tensions au sein des services, l’ambiance de paranoïa qui régnait, l’horreur ! Et puis, en février, la rumeur s'était métamorphosée en information officielle. Ils nous prennent vraiment pour des cons.

Je les suivis à l'étage supérieur et m'installai non loin d'eux. Ils parlaient assez fort et distinctement pour que je parvienne à suivre parfaitement leur conversation.

-          Alors comment les choses se profilent ? Tu vas bouger?

-          Non, nos locaux sont bien placés. On a dû faire de la place dans nos bureaux pour accueillir gentiment nos "invités", comme s'ils étaient chez eux. Tu parles! On les appelait les colons! La déprime totale.

-          C'est gai!

-          Alors pour remonter le moral des troupes, ils ont trouvé une grande idée ! Une nouvelle devise, un plus un égal trois, t’y crois, toi ?

-          Mouais! Je crois surtout qu’il a un problème avec les maths ! C’est une nouvelle règle de calcul ?

-          L’idée est totalement révolutionnaire, reprit-il sur un ton sarcastique, une entreprise plus une autre entreprise, ce n’est pas une absorption, mais plutôt une fusion pour créer encore une autre entreprise en regroupant toutes les compétences et favorisant la pluralité afin d’en créer trois !

-          Reconnais que ce n’est pas une mauvaise idée.

-          Oui, en théorie, mais c’est toujours une belle théorie soporifique. Peu de temps après, de nouveaux protocoles sont tombés sans concertation, des processus et des tâches modifiés sans être prévenus au préalable et tout cela avec le sourire et avec un nouveau concept d’entreprise : Mieux vaut avoir tort rapidement que avoir raison lentement.

-          Jolie formule en effet, ironisa son interlocuteur. Ça donne quoi en pratique?

-          On travaille avec un seul objectif, faire du fric, le seul, unique et valable. L’idée d’avoir des collaborateurs qui adhèrent à un projet d’entreprise et ont du plaisir à travailler est secondaire voire absolument inintéressant. La stratégie est d’arriver en ami afin de mieux te flinguer quelque temps plus tard. Tu connais le film Mars attaque ?

-          Oui, très drôle !

-          Et bien c’est le même principe, mais en moins drôle. On vient en ami et on te bouffe dès que tu as le dos tourné. Le grand jeu de la manipulation. Ils ont quand même osé nous dire qu’il n’y aurait pas de plan social.

-          Ils en ont fait un ?

-          Non, pas officiellement, mais depuis un an, vingt cinq pour cent de départs.

Ce train est terminus gare de Lyon, tous les voyageurs sont invités à descendre… Terminus gare de Lyon, ce train ne prend plus de voyageurs.

-          Des licenciements ?

-          Oui, on les a bien poussés dehors

-          Alors où en es-tu aujourd’hui ?

-          Je sais pas trop! J'ai fais l'autruche au début, mais là, c'est fini, j'ai ouvert ma gueule…

Les deux hommes se levèrent et descendirent de la rame en poursuivant leur conversation devenue inaudible pour mes oreilles curieuses…. Son affaire se présentait mal, et la mienne aussi,  je m'engouffrai encore plus loin vers les profondeurs, rejoignant la correspondance du RER A.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

dibo 09/07/2008 23:43

quand mars attaque cela ne ressemble pas à un poisson d'avril...