Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lili Dans le Métro

Ça passe pas !

8 Juin 2008 , Rédigé par Lili Publié dans #La vie sur rails...

Générique de Goldorak, prélude de Bach, clapotis humide, cloche d'église, miaulement sensuel, meuglement campagnard et autre coin-coin de basse cour ou pire une longue déflagration. Ça vous dit quelque chose.  Non?

Si je vous dis, 24 heures chrono, Mission impossible ou encore "hé! Y a quelqu'un qui t'appelle" …

Oui bien sûr, vous avez déjà entendu n'est-ce pas? Les transports en commun sont devenus un vivier de  bruitages, une surenchère de rythmes originaux, une source d’inspiration pour tous les bruiteurs et monteurs son. L’ennemi numéro un du silence…

Au signal tonitruant, les gestes nerveux du propriétaire, sont d'une inefficacité extraordinaire pour décrocher. Ah oui, vous aussi vous l’avez remarqué !  L'incapacité à ouvrir un sac,  la maladresse pour tirer sur une fermeture éclair, la fouille fébrile de chacune des poches de veste, manteau ou pantalon prolonge le temps de réponse de manière exaspérante. Vous avez également noté que le volume sonore de la voix répondant au téléphone, s’élève de plusieurs décibels. Est-ce le sentiment d’être enfermé, prisonnier des mondes souterrains qui nous incitent inconsciemment à hurler dans le combiné comme si le correspondant avait été frappé de surdité subite ?

Rythmant votre trajet, les petites sonorités incongrues, émergeant de façon anarchique, sont en général suivies par des Allo? Allo? Allo? Contrariés. Vains cris de désespoir attendrissants, enchaînés par un bougonnement ou une mimique râleuse, Ah ça passe pas !

Heureusement, grâce à l'affichage du numéro sur cet engin de communication sophistiqué, votre voisin, l’air tellement déçu prend tout de suite connaissance du correspondant grâce à l’affichage automatique du numéro. Whaouh ! C'est Martine, Julie ou Lolo qui appelle.

Martine, je veux pas la louper, elle m'avait promis un rencart!

Alors votre voisin, si classe dans son costume sombre, rappelle l’objet de son désir convoité depuis de si longs mois ! Allo? Allo? Allo? Y a pas de réseau! gémit-il.

Un tunnel est assez efficace pour faire obstruction au réseau, non ? Il insiste le bougre

Aah Martine!

Il fait chaud, les vitres du wagon sont ouvertes, le roulement assourdissant sur les rails est insupportable, on ne discerne pas plus sa voix que celle de la charmante Martine, si douce et sensuelle qui s’est métamorphosée en un bégaiement proche du beuglement.

Je te rappelle... trop tard, bip bip, pas de réseau !

L'homme dépité, scrute son portable d’un regard lourd de reproche. Il trépigne, le cœur en hâte vers la sortie. Malgré l’absence de barrettes sur son écran, il relance frénétiquement le dernier numéro … Nouvelle tentative de connexion avec Martine…

Cui-cui, cui-cui!

C'est le vôtre! Vous, au moins, votre réseau fonctionne. Ah ! C'est moins palpitant, c'est votre mère, elle déclenche les hostilités en vous questionnant sur le repas familial prévu dimanche. Qu’est ce que vous en savez, vous ? C'est votre soeur Laurence qui invite, pourquoi ne lui pose-t-elle pas la question ?

Maman, T'as appelé Laurence?

... 

T'as appelé Laurence? 

 ... 

Vous enragez,  ces portables!

T'as appelé Laurence?

 ... 

 Et de guère lasse, avant de raccrocher:

Je vais appeler Laurence !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Camille 09/06/2008 22:14

On dirait qu'il ne l'aura pas son rencard...
Par contre toi tu vas devoir appeller Laurence...
Ces portables ne nous facilitent pas la vie !

dib 08/06/2008 23:18

et laurence elle dit quoi de tout cela?

vaga 08/06/2008 23:13

si dans les trnasports on peut pas se connecter c'est quoi alors des transports?

Sylvie 08/06/2008 23:11

On pourrait commencer une collection de scènes de ce genre, tellement vrai que l'on n'a même plus conscience parfois de notre propre situation si ridicule